Une journée ‘Bosses ouvertes’ pour la communauté conclut un superbe week-end

St-Côme, 8 février 2015– Une journée communautaire ‘Bosses ouvertes’ a eu lieu à Val Saint-Côme ce dimanche, dans ce qui est maintenant devenu une tradition pour l’Association canadienne de ski acrobatique suite à une Coupe du monde en sol canadien.

Les journées communautaires permettent aux athlètes de se rapprocher des centaines de partisans qui se déplacent pour venir rencontrer leurs idoles. Comme à l’habitude, les membres du public, jeunes et moins jeunes, ont eu l’occasion d’obtenir des autographes, de prendre des photos et même de skier avec l’équipe nationale.

Être en mesure de présenter une compétition au Québec, d’où provient une bonne majorité de l’équipe, constitue un événement très important pour plusieurs athlètes.

« C’est toujours agréable d’avoir une journée de plaisir comme ça après une compétition », affirme Philippe Marquis. « C’est beau de voir les sourires des enfants que nous rencontrons ici. On se rend compte qu’ils apprécient notre présence et qu’ils aiment le sport. Cela fait chaud au cœur d’être une source de motivation pour eux. Lorsque j’étais plus jeune, j’allais à Tremblant pour regarder la Coupe du monde et j’étais toujours content quand les athlètes prenaient quelques instants pour signer des autographes et rencontrer les partisans. Aujourd’hui, c’est à mon tour de redonner. »

Redonner au sport est l’un des mandats des athlètes de l’équipe de bosses. Nombreux d’entre eux ont eu l’occasion de rencontrer leurs idoles quand ils étaient de jeunes skieurs, ce qui a eu un impact sur leur vie.

« Je me souviens d’avoir eu la chance de skier avec Jean-Luc Brassard quand j’étais enfant », dit Audrey Robichaud. « Je n’avais que sept ans, mais cet événement a eu un grand impact sur moi parce qu’à mes yeux, il était le gars le plus cool pour l’avoir fait. Il a pris des photos avec nous et a signé des autographes. Nous pouvons faire la même chose pour les jeunes ici aujourd’hui. Nous voulons promouvoir le sport et donner le goût aux jeunes de le pratiquer. Le ski de bosses est très amusant et j’espère motiver des jeunes à se rendre loin. »

L’événement était encore plus spécial pour Marc-Antoine Gagnon. Il a grandi sur les pentes de Val Saint-Côme et y a mis sa première paire de skis à l’âge de deux ans.

« J’aime toujours rencontrer les enfants, mais aujourd’hui revêt une signification particulière, puisque j’ai grandi à Val Saint-Côme », reconnaît Gagnon. « Lorsque j’étais plus jeune, les athlètes de l’équipe nationale étaient mes modèles. C’est agréable de savoir que je suis peut-être un modèle pour ces enfants. J’espère être une inspiration pour eux. Nous avons un grand club ici et c’est bien d’y voir tous les skieurs acrobatiques. J’essaie d’offrir mon aide comme entraîneur aussi souvent que possible durant mes temps libres. C’est un réel plaisir pour moi d’aider cette collectivité qui m’a tant donné. »

Dans l’ensemble, le week end à Val Saint-Côme est une réussite. Trois Canadiens sont montés sur le podium, mais c’est plutôt l’impression qui sera laissée sur la collectivité qui donnera l’occasion au sport de se démarquer davantage.

« Attiser l’imagination des futures générations d’athlètes de ski acrobatique est une stratégie clé du développement de l’athlète et des plans d’activités de l’ACSA », déclare Bruce Robinson, chef de la direction de l’Association canadienne de ski acrobatique. « La journée communautaire à la Station touristique Val Saint-Côme a été une incroyable occasion pour les jeunes d’interagir et de skier avec des héros canadiens du ski acrobatiques comme Mikaël Kingsbury et les sœurs Dufour Lapointe. L’ACSA va continuer de planifier ce type d’engagement communautaire et de s’y investir. Je tiens à remercier la Station touristique Val Saint-Côme, la Fédération québécoise de ski acrobatique et les athlètes de l’équipe nationale pour cette journée mémorable. »

10292524_10155152840065277_5811744252424932529_n

crédit photo : André Chevrier

Share

Source : ACSA