Trois médailles d’or pour le Québec à Val St-Côme

NorAmVSC18fev17_Elliot1erMO

Elliot Vaillancourt, 1er Bosses, 18fev17, entouré de ses entraîneurs Antoine Pouliot-Hamel et Julien Dufresne

Saint-Côme (QC), les 18 et 19 février 2017 – La deuxième tranche d’un blitz de cinq semaines de Coupe NorAm de bosses se tenait ce weekend en sol québécois, à la station touristique Val St-Côme, QC.
L’événement comportait une épreuve de bosses samedi et une épreuve de bosses en parallèle dimanche.  Les Québécois n’ont pas déçu la foule de parents, amis et partenaires venus les encourager sous une météo clémente peu habituelle pour les compétitions tenues à cette période de la saison.
Samedi, en simple, un nombre record de quatre athlètes de l’Équipe du Québec ont participé aux finales NorAm, soit Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC), Jean-Christophe Nadeau (Île Bizard, QC), Elliot Vaillancourt (Drummondville, QC) et Olivier Lessard (Sainte-Adèle, QC).  En ajoutant à cela les athlètes québécois de l’Équipe canadienne qui s’étaient également qualifiés [Valérie Gilbert (Ste-Adèle, QC), Gabriel Dufresne (Repentigny, QC), Kerrian Chunlaud (Québec, QC) et Simon Lemieux (Repentigny, QC)], la Belle Province avait pas moins de huit athlètes en finale!  De quoi ravir les supporteurs!
Par ailleurs, la journée a été particulièrement spéciale pour Elliot Vaillancourt.  Le jeune homme de 17 ans a décroché sa toute première victoire NorAm en carrière, devançant, à sa grande surprise, tous ses compatriotes.
«Je suis encore assez mêlé disons!», de lancer Vaillancourt une fois la médaille au cou.  «Mon entraîne ment avait bien été.  Toutes des belles descentes, tout le temps des ‘Top to Bottom’.  Je devenais confiant.  Moi, mon objectif, c’était une finale.  Ce matin, j’étais satisfait, mais en même temps quand tu te fais dire que t’es quatrième… tu te dis ‘eille, c’est accessible Elliot!’»
Qualifié quatrième – alors qu’il avait pour simple objectif de participer aux finales [Top 16] – Vaillancourt a pensé que la Super Finale [Top 6] était peut-être accessible…  Puis, sous le choc, après plusieurs minutes d’attente, l’animatrice annonçait que non seulement l’athlète originaire du club de ski acrobatique Mont Ste-Anne passerait en Super Finale, mais qu’il avait remporté la ronde des finales!  Ne s’étant jamais retrouvé dans cette position en Coupe NorAm, son entraîneur Antoine Pouliot-Hamel et lui ont dû gérer la meilleure stratégie à appliquer pour qu’Elliot demeure concentré au portillon de départ, comme ultime compétiteur de la journée et avec la pression d’être «l’homme à battre».
«En haut, je ne voulais pas savoir ce que les autres athlètes avaient fait.  J’ai su après que deux athlètes l’avaient échappé.  Moi je ne veux pas voir les autres.  Je voulais rester dans ma game… C n’était vraiment pas une ambiance de ‘super-finale-qualifié-premier’ en haut.  C’était une ambiance de ‘fais ta run Elliot tout va bien aller’», a ajouté le champion du jour, qui n’en revenait toujours pas d’avoir été déclaré vainqueur.
Vaillancourt est donc monté sur la plus haute marche du podium, devant Casey Andringa (ÉU) et Troy Tully (ÉU), respectivement deuxième et troisième.
Les femmes aussi ont réservé quelques surprises.  Berkley Brown, de l’Équipe d’Ontario, a volé la vedette en prenant l’or devant Hannah Soar et Lane Stoltzner, deux Américaines expérimentées.
Avec Vaillancourt et Brown médaillés d’or, l’avenir est prometteur pour le Canada, puisque les équipes provinciales ont visiblement d’excellents poulains pour la relève de l’Équipe canadienne.  C’était d’ailleurs la première fois depuis 2001 qu’un athlète de l’Équipe du Québec décrochait une victoire NorAm.  Une belle fierté pour les équipes de provinces qui travaillent sans relâche à améliorer leurs programmes.
Dimanche, lors des duels, Valérie Gilbert (Ste-Adèle, QC) et Simon Lemieux (Repentigny, QC) ont fièrement trôné au sommet du podium.  Pour Gilbert, c’était une deuxième victoire NorAm en carrière, la première étant la semaine dernière à Killington.
«Je suis vraiment contente.  Je savais que j’étais capable de reproduire ma victoire de Killington alors j’ai voulu vraiment pousser.  Je me suis réveillée dans un bon état d’esprit ce matin.  Je savais ce que j’avais à faire.  J’avais cinq duels à faire et j’étais bien crinquée!», de confier Gilbert.

NorAmVSC19fev17_ValSimon1er_DM

DM-19fev17: Valérie Gilbert et Simon Lemieux (1er)

Pour Lemieux, après un pénible retour de blessure qui l’a tenu à l’écart de la compétition une saison complète, cette victoire met un baume sur une difficile convalescence, lui redonnant enfin la confiance dont il avait besoin.
«Je me suis blessé quand j’étais à mon ‘peak’, je venais de faire un Top5 en Coupe du Monde, ça allait vraiment bien.  Alors quand je me suis blessé, j’étais découragé.  J’ai été blessé un an et demi au total.  Là, j’étais en Coupe du Monde en début de saison, et on m’a retourné en NorAm…  Une première place aujourd’hui, ça fait du bien!», a lancé Lemieux, clairement soulagé de retrouver sa confiance.  L’athlète est d’autant plus fier qu’il était enrhumé aujourd’hui sur le parcours.  «C’est ma constance qui m’a distingué sur le parcours.  Et mes départs… j’avais un bon timing, je partais premier et ça a déstabilisé plusieurs adversaires», a-t-il ajouté.
De l’Équipe du Québec, Vaillancourt s’est bien battu, mais est terminé au pied du podium en quatrième position.
Les bosseurs prendront l’avion mercredi vers Lake Tahoe, aux États-Unis, afin de découvrir un nouveau site de Coupe NorAm cette saison, un parcours jamais testé par nos Québécois.
Résultats complets