Le Québec ramène quatre médailles en série canadienne de bosses

Beaver Valley (ON), les 4 et 5 février 2017 –  La série canadienne Toyo Tires tenue à Beaver Valley, en Ontario, n’aura pas été de tout repos pour nos bosseurs Québécois qui s’y étaient déplacés, mais ils ont tout de même su faire honneur au Fleur de Lys.

Alex Lavoie (2e, Bosses) avec son entraîneur Antoine Pouliot-Hamel

Alex Lavoie (2e, Bosses) avec son entraîneur Antoine Pouliot-Hamel

Une épreuve de bosses et de bosses en parallèle étaient prévues lors de cette deuxième étape de la série canadienne cette saison, un circuit qui regroupe les 80 meilleurs skieurs au Canada en dehors de l’Équipe canadienne.
Les Québécois ont toutefois eu une surprise de taille en arrivant sur place jeudi matin pour l’entraînement.  Le parcours n’était pas terminé, peu de bénévoles étaient présents pour terminer le travail et pour couronner le tout, c’était un parcours construit il y a plusieurs semaines qui n’avait pas été retouché.  Neige, pluie, froid ont donc eu raison du parcours, qui comportait maintenant une épaisse couche de glace dans la zone d’atterrissage du premier saut.
Les athlètes ont donc dû rater l’essentiel de la première journée d’entraînement alors que leurs parents retroussaient leurs manches afin d’entamer ce que les entraîneurs québécois ont surnommé «le sauvetage de la course».  En effet, ce sont finalement non pas le comité organisateur, mais plutôt les parents des athlètes québécois qui ont terminé le parcours à a sueur de leur front.  Les coûts engagés, l’école ratée, les journées de travail envolées, l’importance d’une expérience de compétition nationale positive mais surtout, la sécurité des jeunes auront toutes été des raisons qui ont rallié les parents québécois ensemble afin d’assurer la tenue de l’événement.
Après une journée d’entraînement, les athlètes ont finalement pris le départ, samedi, pour une épreuve de bosses sous une formule peu commune, vu le surnombre d’athlètes inscrits.  Certains athlètes allaient donc accéder à la finale dès la première qualification, alors que d’autres auraient une deuxième chance de se qualifier lors d’une deuxième descente de qualification.
Chez les femmes, l’Équipe du Québec a réussi à glisser trois filles en finale.  Florence Delsame (Prévost, QC) s’est démarquée comme athlète du groupe développement en obtenant la quatrième position, alors que Catherine Brunelle (St-Eustache, QC), blessée à l’épaule, se classait sixième et Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC), dixième.  La victoire est allée à Sofiane Gagnon (C.-B.).
Chez les hommes, Alexandre Lavoie (Lac Beauport, QC) a fait le podium et récolté l’argent derrière le féroce compétiteur NorAm Ryan Portello (ON), grand gagnant de l’épreuve.  Daniel Tanner (AB), complétait le podium en troisième position.
«Je voulais gagner», de lancer Lavoie après l’épreuve.  Mais avec seulement  trois descentes complètes en entraînement pré-compétition, Lavoie avait eu un entraînement difficile.  «Je savais que j’avais la capacité de le faire.

Duel, 5fev17: Florence Delsame (2e) et Julianne Nadeau (3e) posent avec leurs entraîneurs William Guy-Tessier et Pascal-Olivier Gagné

Duel, 5fev17: Florence Delsame (2e) et Julianne Nadeau (3e) posent avec leurs entraîneurs William Guy-Tessier et Pascal-Olivier Gagné

Il fallait juste que je le fasse!  J’en avais vu d’autres… avec l’expérience, je me suis dit ‘ça va bien aller`», a-t-il enchaîné, ajoutant qu’il ne prendrait pas le départ dimanche afin de préserver son genou, lui qui ne donne pas dans la demi-mesure sur la piste.
«Aujourd’hui, tout le monde a bien skié.  Moi j’ai skié propre et j’ai fait une grosse descente en finale. Je suis vraiment content.  Demain, c’est le duel et je ne veux pas y aller à moitié.  Honnêtement, je me suis beaucoup adapté à la piste.  Le saut du haut est plus à pic qu’à Val St-Côme et je suis très fier de la façon dont j’ai relevé le défi de la piste», a dit Lavoie.
Trois autres membres de l’Équipe du Québec ont terminé dans le Top 10, avec Olivier Guy-Tessier (Trois-Rivières, QC), tout juste au pied du podium en quatrième position, Félix Cloutier-Asselin (Québec, QC) huitième et Félix Bertrand (St-André-Avellin, QC), dixième.
Dimanche, au duel, deux manteaux du Québec s’affichaient fièrement sur le podium féminin.  Alors que la victoire est allée à Adeline Lion (ON), Florence Delsame a goûté aux joies d’une première médaille nationale en dérochant une deuxième place pendant que sa coéquipière Julianne Nadeau (Lac Beauport, QC) prenait le bronze.
«Je suis vraiment contente, même si je ne suis pas trop sûre de réaliser ce qui vient de se passer», de lancer Delsame.  «Vendredi je n’arrivais pas à me rendre en bas, ça ne marchait pas.  Je voulais faire la finale alors je me suis concentrée sur ce qu’il y avait à faire avec comme mot clé de sauter à gauche…  Je crois que ma technique et ma vitesse m’ont aidée!» a continué celle qui a reporté tous ses duels avant de chuter en finale contre Lion.
«Moi j’ai toujours aussi peur du saut du haut!», de confier Nadeau, une fois la médaille au cou.  «J’ai été agressive tout en restant calme et ça s’est bien passé», a-t-elle ajouté.
Chez les hommes, c’est le jeune Christian Fréchette, du club de ski acrobatique Mont Ste-Anne, qui a sauvé l’honneur des Québécois en prenant la deuxième position.  C’est une fois de plus Portello (ON) qui a mis la main sur la victoire alors que le Jérômien Nicolas Campeau, qui porte dorénavant les couleurs de l’Ontario, terminait troisième.

5fev17, duel: Christian Fréchette, 2e (pantalons rouges)

5fev17, duel: Christian Fréchette, 2e (pantalons rouges)

Fréchette ramène avec lui sa toute première médaille de Série canadienne en carrière.  L’impressionnant jeune homme – qui avait remporté la provinciale de bosse le weekend dernier – a confié que pour lui aussi, la semaine à Beaver Valley avait été éprouvante.
«J’ai eu beaucoup de hauts et de bas.  Samedi, ça n’a pas bien été du tout.  Mais je suis content.  Je ne suis pas super rapide, mais j’ai effectué les mêmes sauts qu’en simple et j’ai fait peu d’erreurs», a expliqué Fréchette.
«J’aime ça les pistes plus difficiles.  Ça me pousse à peaufiner mon ski», a-t-il conclu.
De l’Équipe du Québec, Marc-Antoine Gélinas (Québec, QC) a de son côté atteint les quarts de finale.  Il termine donc entre 5 et 8e.  Son entraîneur affirme que Gélinas s’est bien battu en exécutant le plan de match.
La journée de dimanche aura comporté son lot de chutes.  La piètre condition du parcours a amené une compétition qui laisse place aux surprises.
Plusieurs membres du groupe Performance se sont retirés de l’épreuve du duel afin de minimiser les risques de blessures sur ce parcours aux conditions de neige difficiles, tout juste une semaine avant la première Coupe NorAm.
Mine de rien, des dix hommes du groupe Performance, cinq d’entre eux étaient absents pour blessure ou prévention de blessure.
«J’ai l’impression de vivre une déception, mais en fait plusieurs athlètes expérimentés étaient absents et on venait ici pour se préparer aux NorAms», d’expliquer Antoine Pouliot-Hamel, entraîneur-chef de l’Équipe du Québec.  «Je suis un peu déçu des résultats, mais je suis très content de la façon dont on a skié», a-t-il conclu, ajoutant que le weekend aura également permis de voir briller de nouveaux athlètes québécois, signe de la profondeur du talent de nos bosseurs de la Belle Province.
L’Équipe du Québec développement sera en action la fin de semaine prochaine, les 11-12 février, au Massif de Charlevoix pour la 2e tranche du circuit provincial alors que le groupe Performance prendra la route vers Killington Ski Resort, au Vermont (ÉU) pour la toute première étape du circuit NorAm cette saison.
La prochaine étape de la Coupe Canada se tiendra à Beaver Valley, ON, le premier weekend de février.
Résultats complets à venir sur skiacroquebec.com (section calendrier/National)