Le Québec ramène quatre médailles en série canadienne de bosses

Beaver Valley (ON), les 4 et 5 février 2017 –  La série canadienne Toyo Tires tenue à Beaver Valley, en Ontario, n’aura pas été de tout repos pour nos bosseurs Québécois qui s’y étaient déplacés, mais ils ont tout de même su faire honneur au Fleur de Lys. Une épreuve de bosses et de bosses en parallèle étaient prévues lors de cette deuxième étape de la série canadienne cette saison, un circuit qui regroupe les 80 meilleurs skieurs au Canada en dehors de l’Équipe canadienne. Les Québécois ont toutefois eu une surprise de taille en arrivant sur place jeudi matin pour l’entraînement.  Le parcours n’était pas terminé, peu de bénévoles étaient présents pour terminer le travail et pour couronner le tout, c’était un parcours construit il y a plusieurs semaines qui n’avait pas été retouché.  Neige, pluie, froid ont donc eu raison du parcours, qui comportait maintenant une épaisse couche de glace dans la zone d’atterrissage du premier saut. Les athlètes ont donc dû rater l’essentiel de la première journée d’entraînement alors que leurs parents retroussaient leurs manches afin d’entamer ce que les entraîneurs québécois ont surnommé «le sauvetage de la course».  En effet, ce sont finalement non pas le comité organisateur, mais plutôt les parents des athlètes québécois qui ont terminé le parcours à a sueur de leur front.  Les coûts engagés, l’école ratée, les journées de travail envolées, l’importance d’une expérience de compétition nationale positive mais surtout, la sécurité des jeunes auront toutes été des raisons qui ont rallié les parents québécois ensemble afin d’assurer la tenue de l’événement. Après une journée d’entraînement, les athlètes ont finalement...