Dernier arrêt du COT à Stoneham

Stoneham (QC), du 17 au 19 mars 2017 – Le weekend dernier se tenait la dernière étape du Canadian Open Tour (COT) de la saison, présenté par Toyo Tires. Les meilleurs athlètes canadiens de slopestyle et de demi-lune (« halfpipe ») provenant majoritairement de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, des maritimes et une petite délégation de skieurs de l’est des États-Unis étaient présents pour la compétition. Malgré une petite délégation présente d’athlètes québécois, le Québec brilla lors de cette compétition. Vendredi, pour l’épreuve de demi-lune, on surveillait la performance de Antoine Poirier (Québec, QC), seul représentant de l’Équipe du Québec dans cette compétition. Au Québec, les athlètes ont rarement accès à des sites de pratique en demi-lune. C’est pourquoi il était assez impressionnant de voir Antoine prendre part à cette discipline. Avant son départ, il prit quelques instants pour signer des autographes pour le plaisir de ses partisans. La finale avait des saveurs de Coupe du Monde puisqu’elle se déroulait le soir, sous les projecteurs. Durant la journée, les murs de la demi-lune sont souvent plus mous, dû au soleil qui plombe sur eux. Le soir, le parcours durcit et devient plus glacé et donc plus rapide. Les skieurs ont dû adapter leurs techniques en conséquence puisqu’une demi-lune glacée, ça ne pardonne pas. Antoine a su bien adapter ses descentes en conséquence puisqu’il termina en cinquième position. C’est le Canadien Evan Marineau (Calgary, AB) qui termina en première position. Le samedi se tenaient les qualifications pour l’épreuve de slopestyle et le dimanche la finale. Encore une fois, il y avait de gros noms à surveiller, dont Émile Bergeron (Québec, QC), Antoine Poirier, Philippe Boily-Doucet (Bromont, QC) et Philippe Langevin (Québec, QC). Grâce à la station touristique Stoneham...

Philippe Boily-Doucet, athlète dans l’âme!

Piedmont (QC), le 4 mars 2017 – Si vous avez un nom à retenir de cette compétition de slopestyle sur le circuit Delta au Sommet Avila, c’est celui de l’athlète Philippe Boily-Doucet (Bromont, QC). Avant de participer à cette compétition de soirée, Philippe était de passage au Mont St-Louis Moonstone en Ontario, pour l’avant-dernière étape de slopestyle en circuit NorAm. Deux compétitions en une journée, Philippe prouve à quel point il est un athlète aguerri et polyvalent. Le matin, Philippe participait pour la première fois à une compétition NorAm au Mont St-Louis Moonstone. Le parcours était très beau malgré les conditions météorologiques difficiles. En effet, les athlètes ont été soumis à des vents allant de 25 à 40 km lors des qualifications. C’était donc très difficile de rester constant étant donné que le vent pouvait ralentir les athlètes dans leurs descentes ou les amener trop loin lors de leur atterrissage. Cependant, Philippe se débrouille très bien dans conditions difficiles, conditions qui créent un nouveau défi et le motive. En finale, l’athlète ne réussit malheureusement pas atterri son saut, ce qui lui fit terminer en 4e position. Ce sont les Canadiens Christian Stormgaard et Patrick Dew qui terminèrent à égalité en première position. Malgré tout, Philippe était très fier de sa performance, surtout si on considère que c’était sa première participation en circuit NorAm. Après avoir été éliminé en finale, Philippe et son entraineur Philippe Morin ont pris la route afin de participer à la compétition de slopestyle qui se déroulait au Sommet Avila à environ sept heures de route de là. C’est dans la voiture que Philippe s’est inscrit pour la compétition. Heureusement pour lui, un entraineur d’une équipe concurrente était déjà présent sur les lieux et...

Le SWAT de Val Saint-Côme domine en Coupe Freestylerz U14

Val David (QC), le 18 février 2017 – Le soleil était au rendez-vous lors de l’épreuve de Big Air qui se tenait le 18 février dernier à Belle-Neige. Des jeunes athlètes de catégorie Freestylerz, devaient s’affronter dans une épreuve comprenant trois sauts : un saut de 20 pieds, 30 pieds et un dernier de 40 pieds. Les skieurs devaient choisir le saut le plus approprié selon leur niveau de compétence. Dans la catégorie U14 Coupe Freestylerz, les spectateurs ont assisté à un triplé du SWAT Val St-Côme. William Grégoire (St-Ambroise de Kildare, QC) est reparti avec l’or, suivi de Anthony Chartrand-Corneau (Repentigny, QC) et du jeune Charles-André Harvey (Laval, QC). Étienne Morache, entraineur du club, s’est dit très fier de ses gars qui prennent leur entrainement très au sérieux et qu’ils en sont récompensés sur le podium. Lors de la finale Coupe Québec, Mathieu Dufresne (St-Sauveur, QC) de l’équipe du Québec a tenté le tout pour le tout en effectuant un « switch 1440 ». Malheureusement pour lui, il a eu des difficultés lors de son atterrissage où son front est allé toucher le sol, et ce, sans chuter. Les juges ont dit avoir été très impressionnés par sa descente, mais étant donné son erreur technique, le podium lui glissa entre les skis. Ce n’est que partie remise pour cet athlète prometteur. Antoine Plamondon (Mont-Tremblant, QC) est reparti avec l’or, suivi de Philippe Boily-Doucet (Bromont, QC) et du jeune Édouard Thérriault (Lorraine, QC). Du côté des filles, Marilou Bouthiette (Prévost, QC) et Sandrine Leclerc (Berthierville, QC) étaient les seules participantes de la catégorie « open ». Elles se sont tout de même assurées de livrer un spectacle époustouflant sous...

Un podium bien mérité pour Antoine Poirier en slopestyle

Le Relais / Lac-Beauport (Québec) le 4 février 2017 – Malgré le froid, le soleil était au rendez-vous au centre de ski Le Relais samedi dernier où se tenait la deuxième étape du circuit Delta et la Coupe du Québec en slopestyle. Tout au long de la journée, les spectateurs ont assisté en alternance à une descente de ski et une descente de snowboard. Deux panels de juges ont dû être déployés afin de bien analyser les descentes de tous les coureurs présents. Ces juges ont fait un travail impeccable et on démontré beaucoup de coordination tout au long de la journée. Les coureurs des catégories d’âges U10, U12 et U14, se sont élancés dans un parcours composé de quatre modules. Les athlètes de catégories d’âge U16 et U18 ont, quant à eux, performé dans un parcours plus long comprenant cinq modules. Ce dernier parcours a fait appel à un panel de juges divisés que l’on appelle un « Split Panel » afin de s’assurer que les juges voient le parcours dans son ensemble. Une première dans le circuit Delta! Par ailleurs, les athlètes ont grandement apprécié ce long parcours qui leur offrait beaucoup de défis. Antoine Poirier (Québec, QC) a remporté l’épreuve dans la catégorie Coupe du Québec malgré une descente difficile. En effet, Antoine a confié à notre coordonnateur au développement, Charles-Antoine Morache, qu’il a brisé son ski lors de son atterrissage, mais qu’il a tout de même réussi à rester debout. Il s’est dit très heureux de sa performance malgré son bris d’équipement et il a déjà hâte d’enfiler de nouveaux skis pour faire l’ouvreur de piste lors de la Coupe du...
Philippe Boily-Doucet brille lors de la première édition du Freeski Jamboree

Philippe Boily-Doucet brille lors de la première édition du Freeski Jamboree

Montreal (Qc), le 15 février 2016- C’est sous un ciel bleu que s’est déroulé la première édition du Freeski Jamboree dans le cadre de la Coupe du monde de snowboard en Big air. Sous la supervision du juge en chef Philippe Bélanger, pionnier du freeski, 13 des meilleurs athlètes de la province ainsi qu’un Américain ont pris le départ de cette compétition. Des grands noms de l’industrie tels que J-F Houle, Émile Bergeron et Vincent Gagnier (gagnant des derniers X-Games en big air) participaient à l’événement. Gagnier venait tout juste de remporter la dernière épreuve de la Coupe du Monde qui se tenait au Fenway Park, Boston. Bref, les athlètes émergents étaient très excités de partager ce moment avec ces maîtres du freeski. Au final, Vincent Gagnier a remporté l’épreuve de Big Air devant Émile Bergeron, deuxième. Le jeune skieur Philippe Boily-Doucet du club SWAT Freeski s’est taillé une place parmi les grands en décochant la troisième marche du podium. Âgé de seulement 15 ans, Philippe se dit très satisfait de sa performance. Malgré un froid intense et une piste d’atterrissage très glacée, il a su faire preuve d’originalité. Il a pu effectuer des manoeuvres avec l’amplitude nécessaire pour rivaliser avec les...