Deux bosseurs en Italie

Valmalenco (Italie), les 4 et 5 avril 2017 – Le championnat du monde junior battait son plein la semaine dernière avec les compétitions de bosses. Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC) et Elliot Vaillancourt (Drummondville, QC) étaient nos deux fiers représentants de l’Équipe du Québec lors de cet événement. Ils sont passés pas toute la gamme des émotions : le stress d’une compétition de cette ampleur, la fatigue due au décalage horaire et l’angoisse d’une piste de cette difficulté. En effet, la piste de Valmalenco était très pentue et les conditions météorologiques changeantes faisaient augmenter sa difficulté. Le soir et la nuit, il faisait froid, ce qui avait pour résultat de durcir la neige et de rendre la piste plus glacée et donc plus rapide. Le jour par contre, la chaleur se faisait sentir, ce qui ramollissait la neige et les bosses par le fait même. Les athlètes présents ont dû s’adapter à ces conditions de piste changeantes. Mardi se tenait une compétition de bosses en simple. Lors de cette épreuve, Laurianne fit sa première super finale de la saison. Elle termina en 6e position. « C’étais définitivement la piste la plus difficile que j’ai skiée à date, et mon entrainement ne s’était vraiment pas déroulé à mon goût, mais j’ai quand même réussie à sortir de ma « spirale négative » et à tout donner pour terminer 6e », commenta Laurianne. C’est l’Américaine Trudy Mickel qui remporta la course. Pour Elliot, la journée a été plus difficile. Il avait beaucoup de pression sur les épaules étant donné sa superbe saison jusqu’à maintenant. Malheureusement pour lui, il rata son saut périlleux-arrière avec vrille (backfull), un saut qu’il n’avait jamais raté en compétition jusqu’à maintenant. Il...

Du gros calibre sur les pistes au Championnat canadien senior

Val St-Côme (QC), les 17, 18 et 18 mars 2017 – Après les Championnats canadiens juniors, c’était au tour du Championnat canadien senior qui se tenait à Val St-Côme, QC le weekend dernier. Il y avait de grosses pointures sur la piste, notamment Mikaël Kingsbury surnommé le Wayne Gretzky des bosses et Travis Gerrits, l’un des grands noms de la « Eh Team » en sauts. Vendredi c’était les sauteurs qui étaient en piste. Les meilleurs athlètes du pays, dont les membres de la « Eh Team », se sont mesurés aux meilleurs athlètes de la relève provenant des quatre coins du Canada. Seulement deux filles participaient à la compétition. Catrine Lavallée (Montréal, QC) termina en première position suivie de Frederik Duchaine (Lac-Beauport, QC) représentante de l’Équipe du Québec. Chez les garçons, Travis Gerrits (ON) signa sa cinquième victoire consécutive en championnat canadien senior, en effectuant un double périlleux arrière avec trois vrilles (double full-full). Félix Cormier-Boucher (Saint-Mathias-sur-Richelieu, QC), jeune athlète de la relève, a réussit à impressionner le champion Travis en remportant la médaille d’argent lors de cette épreuve. Olivier Rochon (Gatineau, QC) de l’équipe nationale repartit avec la troisième place. Le samedi se tenait une compétition de bosses en simple. Autant les garçons que les filles de l’Équipe du Québec ont très bien skié, sans toutefois réussir à déloger les athlètes de l’Équipe nationale. Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC) effectua une bonne descente de qualification, mais elle perdit des points dans l’atterrissage de son saut arrière périlleux (backflip) en final. Elle termina tout de même en 10e position, la seule fille de l’Équipe du Québec à percer dans le top 10. C’est Andi Naude (BC) de l’équipe nationale qui termina...

C’est la fin de la saison pour les bosseurs en circuit NorAm

Apex (Colombie-Britannique), les 4 et 5 mars 2017 – Les bosseurs de l’Équipe du Québec étaient en sol canadien lors de la finale du circuit NorAm à Apex en Colombie-Britannique. Comparativement à la semaine précédente à Lake Tahoe en Californie, les conditions de neige étaient idéales. Les bosses et les sauts étaient durs ce qui a permis à nos athlètes de terminer leur saison en circuit NorAm en beauté! Samedi se tenait un départ de bosses en simple assez relevé pour l’Équipe du Québec. Le niveau des skieurs présents était extrêmement fort, ce qui a amené les athlètes à se dépasser. Chez les filles, Laurianne Desmarais-Gilbert (Saint-Adèle, QC) a effectué sa meilleure descente de la saison, selon son entraineur Antoine Pouliot-Hamel. Cependant, malgré cette belle descente, Laurianne a terminé en 18e position sous les interrogations de son entraineur qui s’attendait à un meilleur résultat. Cela prouve à quel point le niveau de ski était élevé le weekend dernier. Catherine Brunelle (St-Eustache, QC) a elle aussi fait sa meilleure descente de la saison pour terminer en 23e position. Pour Mikela Bergevin (St-Albert, QC), la compétition était doublement difficile étant donné qu’elle devait affronter la piste dans laquelle elle s’était fracturée une vertèbre en décembre dernier. Elle réussit tout de même à faire une excellente descente pour terminer en 28e position. Ce sont les Américaines Avital Shimko, Lane Stoltzner et Heidi Kloser qui dominèrent la compétition et montèrent sur le podium, mais suivies de très près par Valérie Gilbert (Sainte-Adèle, QC) de l’Équipe canadienne qui termina en 4e position. Du côté des garçons, « Elliot est encore en feu » mentionna Antoine, l’entraineur de l’équipe. En effet, Elliot Vaillancourt (Drummondville, QC) termina en 8e position. C’était aussi le retour de Samuel Fréchette (Québec, QC) dans cette...

Un très bon weekend pour les bosseurs en Californie

Lake Tahoe (Californie), les 25 et 26 février 2017 – L’Équipe du Québec de bosses était de passage au Northstar California Resort pour la 3e étape du circuit NorAm. Depuis le 1er janvier, la région doit avoir reçu environ 27 pieds de neige, nous confia l’entraineur Antoine Pouliot-Hamel. « J’ai jamais vu autant de neige! » Dès leur arrivée en Californie, les athlètes ont eu une petite surprise. En effet, leur voiture de location n’était malheureusement pas prête pour l’hiver et l’équipe a dû faire un arrêt pour acheter des chaines afin d’équiper leur voiture pour pouvoir grimper les rues jusqu’à leur chalet. Toute cette aventure les a amenés à se coucher assez tard (ou assez tôt) dans la nuit. Samedi, les athlètes ont performé dans une compétition de bosses en simple. Selon l’entraineur Antoine Pouliot-Hamel, il s’agit d’une des pistes les plus faciles qu’il a vues de toute sa carrière sur le circuit NorAm. C’est surtout la grande quantité de neige sur les pistes qui donnait sa difficulté au parcours en rendant l’atterrissage trop mou. « On fait de notre mieux pour la compétition et on adapte notre stratégie en conséquence », mentionna-t-il. La stratégie de l’équipe : « Faire les plus grosses descentes et viser la finale » confia l’entraineur de l’équipe. Du côté des filles, Laurianne Desmarais-Gilbert (Sainte-Adèle, QC) a fait sa 5e finale de suite et s’est hissée en 11e position. De leurs côtés, Catherine Brunelle (St-Eustache, QC) et Mikela Bergevin (St-Albert, QC) revenaient toutes deux de graves blessures. Leur but en prenant part à cette compétition, était de retrouver leurs sensations sur la neige et leurs repères. Catherine termina en 25e position et Mikela termina 32e. C’est l’américaine Lane Stoltzner qui termina première, suivie de près...

Laurianne Desmarais-Gilbert, un nom à retenir!

  Killington (ÉU), les 11 et 12 février 2017 – Les bosseurs de l’Équipe du Québec faisaient escale aux États-Unis le weekend dernier pour le premier arrêt du circuit Noram à Killington, au Vermont. Les athlètes du Québec étaient en compétition contre des bosseurs provenant principalement des États-Unis et des autres provinces canadiennes, mais également de d’autres nations. Le samedi se tenait une descente de bosses et le dimanche une épreuve de bosses en parallèle. Parmi nos Québécois, une athlète est ressortie du lot à suite du weekend de compétition, celui de l’athlète Laurianne Desmarais-Gilbert (Sainte-Adèle, QC). Tout au long de la fin de semaine, elle a effectué sa meilleure performance en carrière. Elle termina en 9e position lors de la descente en simple et se classa dans les quarts de final en duel. Laurianne s’est dite très confiante avant de prendre son premier départ samedi matin. En haut du parcours, elle nous a confié qu’elle savait qu’elle pouvait se rendre facilement en finale, que c’était à sa portée. Le matin, elle nous a expliqué être restée dans sa zone de confort et avoir joué sûr afin de se qualifier. Après un mauvais entrainement juste avant les finales, Desmarais-Gilbert a dû se ressaisir, elle qui était entrée «en mode panique». Heureusement, son entraineur Antoine Pouliot-Hamel a pris le temps de lui parler et le duo a convenu d’attaquer le parcours en finale afin de tenter d’atteindre la super-finale (Top 6). Laurianne, qui est reconnue comme étant une skieuse talentueuse, mais plutôt lente, a réussi à couper une seconde et demie à sa descente de finale. Par contre, en dévalant la piste plus rapidement, sa descente était moins soignée qu’à l’habitude, ce qui lui a conféré une 9e position. Mais...