Plusieurs athlètes de ski acrobatique bousiers au Gala Excellence sportive Laurentides

Montréal (QC), le 22 mai 2015 –C’est dans le cadre de la première édition du Gala Excellence sportive Laurentides, animé par Benoit Huot et Dominique Langelier, que se sont réunies plus de 350 personnes au Complexe Val d’Espoir de Mirabel, afin de souligner les performances et l’engagement de 101 personnalités sportives de la région. Cet événement, organisé conjointement par le Conseil de développement de l’excellence sportive des Laurentides (CDESL) et le Fonds de l’athlète des Laurentides (FAL), a permis de remettre près de 30 000 $ en bourses et prix de présence ainsi que de nombreuses distinctions dans un cadre particulièrement festif. Le Fonds de l’athlète des Laurentides remettait 25 400 $ aux 39 boursiers 2015. En ski acrobatique, dans la catégorie Espoir, la bourse a été remise à Olivier Lessard. Catherine Brunelle  a remporté une bourse dans la catégorie Relève. La bourse Élite a été remise à Valérie Gilbert. Le CDESL, quant à lui, soulignait les 51 finalistes en lice pour les 17 distinctions suivantes. En ski acrobatique, Félix Bertrand a remporté dans la catégorie athlète masculin scène régionale et l’athlète Valérie Gilbert était lauréate dans la catégorie athlète féminine scène nationale. Durant la soirée, les exploits des athlètes et entraîneurs qui ont participé aux Jeux du Canada d’hiver 2015 à Prince Georges ont été soulignés. En ski acrobatique, les médailles de Valérie Gilbert, Renaud Julien, Catherine Brunelle et Laurianne Gilbert furent soulignées....

Quatre en six pour le Québec en duel aux Jeux du Canada

Prince George (C.-B.), le 18 février 2015 –  Les Québécois ont dominé les podiums à l’ultime épreuve de ski acrobatique des Jeux du Canada 2015 à Prince George.  Les athlètes compétitionnaient aux bosses en parallèle à Tabor Mountain et le Québec a ajouté quatre médailles supplémentaires aux trois déjà obtenues en ski acrobatique. Chez les dames, Valérie Gilbert (Ste-Adèle, QC) et Catherine Brunelle (St-Eustache, QC) ont répété leur exploit d’hier aux bosses, avec une deuxième victoire pour Gilbert et une deuxième médaille de bronze pour Brunelle. Gilbert a gagné tous ses duels, dont celui contre sa rivale Searik Markle (AB) en finale.  Markle est repartie avec une deuxième médaille d’argent, elle qui avait également remporté l’argent hier aux bosses.  Gilbert, 16 ans, a démontré toute sa constance  en skiant de belle façon du début à la fin.  Contre Markle, Gilbert est restée solide et technique, lui procurant une victoire de 20-15 contre l’Albertaine. Brunelle a, quant à elle, perdu en demi-finale contre Searik, mais elle avait le couteau entre les dents lors de son duel pour la médaille de bronze contre Sofiane Gagnon (C.-B.).  Brunelle a gagné 19-16 son duel, concrétisant ainsi son deuxième podium aux Jeux. Raphaëlle Martin (Québec, QC), onzième aux bosses hier, a pu se rattraper en terminant septième de l’épreuve.  Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC) a été éliminée dès son premier duel au profit de sa coéquipière, Martin. Chez les hommes, le Québec avait également deux médaillés.  Renaud Julien (Blainville, QC) a combattu ronde après ronde pour décrocher le bronze 35-0 contre Noah Spence (C.-B.).  Julien conclut donc ses Jeux avec une quatrième position hier aux...

Le Québec au sommet du podium en bosse aux Jeux

  Prince George (C.-B.), le 17 février 2015 –  La bosse était enfin au programme ce matin pour les bosseurs de la délégation québécoise présents aux Jeux du Canada 2015 qui attendaient cette épreuve avec impatience.  Le mercure à Tabor Mountain indiquait moins sept en matinée, mais le soleil a rapidement réchauffé la station. Les supporteurs du ski acrobatique ont été au rendez-vous et les skieurs québécois ont même pu bénéficier des encouragements de plusieurs autres athlètes des Jeux venus les encourager.  Les fans du Québec étaient bruyants et leurs cris ont motivé les compétiteurs de l’Équipe du Québec qui pouvaient entendre leurs compatriotes du haut de la pente, au portillon de départ. L’épreuve de bosse comprenait une qualification de deux descentes d’où la meilleure était retenue, avec le Top 10 hommes et femmes qui passaient en finale. Chez les dames, Valérie Gilbert (Ste-Adèle, QC) a skié telle une guerrière toute la journée, à chacune des rondes.  Dominante en qualification, Gilbert était la toute dernière skieuse à prendre le départ en finale.  Livrant la marchandise, elle a skié en finale pour remporter les Jeux… Seulement voilà, les juges n’ont pu la juger à cause du soleil qui pointait au haut de la piste, aveuglant les juges de saut et rendant impossible l’analyse de son premier saut.  À la surprise du personnel entraîneur, le jury a donc annoncé que Gilbert devrait remonter en haut de parcours pour refaire sa descente.  Se voir offrir ce qu’on appelle communément un «re-run» par le jury lorsqu’on a raté sa descente, c’est une chose, mais recevoir une telle nouvelle alors que l’on croit avoir...

Renaud Julien fait des doubles au Big Air des Jeux du Canada

Prince George (C.-B.), le 15 février 2015 –  Les Jeux du Canada d’Hiver 2015 à Prince George se poursuivaient aujourd’hui pour les skieurs acrobatiques avec l’épreuve de Big Air.  Pour l’occasion, le dernier big air du parcours de slopestyle utilisé hier en compétition servait de plateau aux représentants des neuf délégations en lice. L’aire d’atterrissage du saut ayant été damée cette nuit, les conditions étaient plus favorables aux compétiteurs.  Avec le soleil qui s’est mis de la partie et la petite neige tombée en matinée, les athlètes étaient gonflés à bloc pour effectuer les manœuvres les plus difficiles de leur répertoire. De la délégation québécoise, nos huit athlètes ont malheureusement été écartés de la ronde finale, mais ils ont livré une belle bataille à leurs rivaux.  Bosseurs à la base, les Québécois se sont dépassés et ont su tirer leur épingle du jeu.  Ils n’étaient pas là pour faire du tourisme, mais bien pour représenter fièrement la Belle Province! Chez les dames, Valérie Gilbert (Ste-Adèle, QC) est une fois de plus celle qui a le mieux performé.  Gilbert a terminé au dixième rang à deux places des finalistes (Top 8).  Tous les concurrents avaient deux sauts de qualification d’où on conservait le meilleur pointage.  Gilbert a d’abord effectué un 360 tail grab bien atterri, avant de remonter et de donner tout ce qu’elle avait avec un 540 grab très ‘stylé’ et atterri avec aisance à reculons. Ce dernier saut lui a valu de terminer à quelques 3 points de la finale. Raphaëlle Martin (Québec, QC) a terminé tout juste derrière Gilbert en 11e place, à tout juste 0,3 pt...

Finale de slopestyle pour Valérie Gilbert aux Jeux du Canada

Prince George (C.-B.), le 14 février 2015 –  Après une cérémonie d’ouverture haute en couleur et un discours de motivation du Ministre des sports M.Bolduc, les Jeux du Canada d’hiver 2015 à Prince George ont pris forme aujourd’hui pour les huit représentants du Québec en ski acrobatique, alors que les épreuves débutaient à Tabor Mountain avec le slopestyle. Les conditions météo ont surpris le comité organisateur des épreuves de ski acrobatique.  La station, habituée à beaucoup plus de précipitations de neige, ont dû redoubler d’ardeur pour réussir à bâtir les divers parcours du sport, soit slopestyle, big air, bosse et bosse en parallèle.  La terre n’est jamais bien loin derrière la mince couche de neige qui recouvre les parcours et la neige mouillée par la pluie de la semaine dernière a maintenant gelé, parfois dans des conditions non idéales pour les parcours.  Les athlètes ont ainsi dû composer avec des aires d’atterrissage de slopestyle légèrement cahoteuses puisque la machine à damer ne pouvait s’y rendre sans soulever de la terre. Toutefois, les conditions de piste étaient sécuritaires, l’épreuve n’a pas dû être annulée et les athlètes – qui étaient tous dans le même bateau – ont pu en mettre plein la vue. Du côté du Québec, la délégation de quatre hommes et quatre femmes était composée de bosseurs.  L’épreuve de slopestyle représentait certes leur plus grand défi.  Bien que l’objectif d’un podium était peut-être utopique, une finale était accessible autant chez les hommes que les dames.  Nos athlètes avaient bénéficié de plusieurs camps d’entraînement préparatoires pour optimiser leurs habiletés et ainsi arriver compétitifs aux Jeux. Chez les dames, nos...