Deux bosseurs en Italie

Valmalenco (Italie), les 4 et 5 avril 2017 – Le championnat du monde junior battait son plein la semaine dernière avec les compétitions de bosses. Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC) et Elliot Vaillancourt (Drummondville, QC) étaient nos deux fiers représentants de l’Équipe du Québec lors de cet événement. Ils sont passés pas toute la gamme des émotions : le stress d’une compétition de cette ampleur, la fatigue due au décalage horaire et l’angoisse d’une piste de cette difficulté. En effet, la piste de Valmalenco était très pentue et les conditions météorologiques changeantes faisaient augmenter sa difficulté. Le soir et la nuit, il faisait froid, ce qui avait pour résultat de durcir la neige et de rendre la piste plus glacée et donc plus rapide. Le jour par contre, la chaleur se faisait sentir, ce qui ramollissait la neige et les bosses par le fait même. Les athlètes présents ont dû s’adapter à ces conditions de piste changeantes. Mardi se tenait une compétition de bosses en simple. Lors de cette épreuve, Laurianne fit sa première super finale de la saison. Elle termina en 6e position. « C’étais définitivement la piste la plus difficile que j’ai skiée à date, et mon entrainement ne s’était vraiment pas déroulé à mon goût, mais j’ai quand même réussie à sortir de ma « spirale négative » et à tout donner pour terminer 6e », commenta Laurianne. C’est l’Américaine Trudy Mickel qui remporta la course. Pour Elliot, la journée a été plus difficile. Il avait beaucoup de pression sur les épaules étant donné sa superbe saison jusqu’à maintenant. Malheureusement pour lui, il rata son saut périlleux-arrière avec vrille (backfull), un saut qu’il n’avait jamais raté en compétition jusqu’à maintenant. Il...

Une visite concluante en Italie

Valmalenco (Italie), les 30, 31 et 1er avril 2017 – Félix Cormier-Boucher (St-Mathias sur Richelieu, QC), Victor LaRoche (Lac-Beauport, QC) et Frédérike Duchaine (Lac-Beauport, QC) étaient les trois représentants de l’Équipe du Québec lors du championnat mondial junior présenté par la Fédération internationale de ski (FIS). La compétition réunissait les meilleurs sauteurs de la planète, âgés de moins de 19 ans. Les athlètes ont performé sous des conditions météorologiques très différentes de ce à quoi ils sont normalement habitués ici. En effet, ils ont dû s’habituer à des températures très chaudes, tournant autour de 15 degrés Celsius. Le personnel présent a dû travailler très fort afin de garder les sites de compétition en parfaite condition. Avant les mondiaux, l’Équipe du Québec a participé à cinq coupes d’Europe au courant des deux dernières semaines. Le championnat mondial junior représentait la fin de leur parcours en Europe, ainsi que la fin de la saison. « Ce fut une très belle expérience et nous avons vraiment constaté que le calibre était plus relevé que sur le circuit NorAm », mentionna Nicolas Fontaine, entraineur de l’équipe. En effet, le calibre très élevé des athlètes internationaux a fait se rendre compte à Nicolas qu’ils devront redoubler d’efforts pour être encore plus compétitifs lors des prochaines participations à ce championnat. Félix Cormier-Boucher a très bien performé en terminant la compétition en 8e. « Félix n’est pas très loin des meilleurs athlètes mondiaux juniors en saut, mais il devra travailler quelques détails pour perfectionner ses sauts au cours de l’été s’il veut être permis les meilleurs, » commenta son entraineur. Pour Victor LaRoche et Frédérike Duchaine, c’étaient leur première participation à ce championnat. Tout comme leur entraineur, ils se sont rendu...