Dernier arrêt du COT à Stoneham

Stoneham (QC), du 17 au 19 mars 2017 – Le weekend dernier se tenait la dernière étape du Canadian Open Tour (COT) de la saison, présenté par Toyo Tires. Les meilleurs athlètes canadiens de slopestyle et de demi-lune (« halfpipe ») provenant majoritairement de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, des maritimes et une petite délégation de skieurs de l’est des États-Unis étaient présents pour la compétition. Malgré une petite délégation présente d’athlètes québécois, le Québec brilla lors de cette compétition. Vendredi, pour l’épreuve de demi-lune, on surveillait la performance de Antoine Poirier (Québec, QC), seul représentant de l’Équipe du Québec dans cette compétition. Au Québec, les athlètes ont rarement accès à des sites de pratique en demi-lune. C’est pourquoi il était assez impressionnant de voir Antoine prendre part à cette discipline. Avant son départ, il prit quelques instants pour signer des autographes pour le plaisir de ses partisans. La finale avait des saveurs de Coupe du Monde puisqu’elle se déroulait le soir, sous les projecteurs. Durant la journée, les murs de la demi-lune sont souvent plus mous, dû au soleil qui plombe sur eux. Le soir, le parcours durcit et devient plus glacé et donc plus rapide. Les skieurs ont dû adapter leurs techniques en conséquence puisqu’une demi-lune glacée, ça ne pardonne pas. Antoine a su bien adapter ses descentes en conséquence puisqu’il termina en cinquième position. C’est le Canadien Evan Marineau (Calgary, AB) qui termina en première position. Le samedi se tenaient les qualifications pour l’épreuve de slopestyle et le dimanche la finale. Encore une fois, il y avait de gros noms à surveiller, dont Émile Bergeron (Québec, QC), Antoine Poirier, Philippe Boily-Doucet (Bromont, QC) et Philippe Langevin (Québec, QC). Grâce à la station touristique Stoneham...

Doublé en OR pour l’Équipe du Québec en slopestyle

Silverstar (C.-B.), le 15 janvier 2017 – C’est sur les deux plus hautes marches du podium que sont montés les Québécois Marilou Bouthiette (Prévost, QC) et Philippe Langevin (Mont Tremblant, QC) lors de l’épreuve de slopestyle du deuxième arrêt du circuit canadien ouvert (COT), un circuit de compétitions nationales qui rassemble la crème des skieurs de parc à neige au pays. Bouthiette, 16 ans, a remporté l’épreuve féminine sur toute la ligne, remportant les qualifications et les finales.  La jeune femme, qui a dû rater le début de saison à cause d’une fracture au poignet droit juste avant son départ pour le COT du Yukon en novembre, n’avait pas d’attentes précises pour son retour à la compétition. «Je voulais prendre ça relax et essayer de nouveaux trucs», de confier Bouthiette.  «En entraînement, j’ai vu que j’étais dans la ‘game’, mais je ne me mettais pas de pression.  J’ai essayé un ‘switch 540’ [NDLR : rotation d’un tour et demi en partant à reculons] parce que je n’en avais pas à mon répertoire et c’était l’fun!». Celle qui venait s’amuser et tester ses habiletés a pourtant appris, le matin même des finales, qu’elle s’était qualifiée première.  En effet, suite à un problème technique avec les ordinateurs, les résultats des qualifications n’ont été connus que tard en soirée, au moment où Bouthiette était déjà au lit.  C’est donc sur ses skis qu’elle a appris la nouvelle. «Le savoir juste avant les finales, ça a augmenté ma confiance.  J’ai décidé de faire la même descente en finale.  Incommodée par une blessure au genou, Flo [Florence Therriault] m’a encouragée et m’a poussée et...