Laurianne Desmarais-Gilbert, un nom à retenir!

Laurianne Desmarais-Gilbert en action. Crédit photo The Mogul Skiing Academy.

Laurianne Desmarais-Gilbert en action. Crédit photo The Mogul Skiing Academy.

 

Killington (ÉU), les 11 et 12 février 2017 – Les bosseurs de l’Équipe du Québec faisaient escale aux États-Unis le weekend dernier pour le premier arrêt du circuit Noram à Killington, au Vermont. Les athlètes du Québec étaient en compétition contre des bosseurs provenant principalement des États-Unis et des autres provinces canadiennes, mais également de d’autres nations. Le samedi se tenait une descente de bosses et le dimanche une épreuve de bosses en parallèle.

Parmi nos Québécois, une athlète est ressortie du lot à suite du weekend de compétition, celui de l’athlète Laurianne Desmarais-Gilbert (Sainte-Adèle, QC). Tout au long de la fin de semaine, elle a effectué sa meilleure performance en carrière. Elle termina en 9e position lors de la descente en simple et se classa dans les quarts de final en duel. Laurianne s’est dite très confiante avant de prendre son premier départ samedi matin. En haut du parcours, elle nous a confié qu’elle savait qu’elle pouvait se rendre facilement en finale, que c’était à sa portée. Le matin, elle nous a expliqué être restée dans sa zone de confort et avoir joué sûr afin de se qualifier. Après un mauvais entrainement juste avant les finales, Desmarais-Gilbert a dû se ressaisir, elle qui était entrée «en mode panique». Heureusement, son entraineur Antoine Pouliot-Hamel a pris le temps de lui parler et le duo a convenu d’attaquer le parcours en finale afin de tenter d’atteindre la super-finale (Top 6). Laurianne, qui est reconnue comme étant une skieuse talentueuse, mais plutôt lente, a réussi à couper une seconde et demie à sa descente de finale. Par contre, en dévalant la piste plus rapidement, sa descente était moins soignée qu’à l’habitude, ce qui lui a conféré une 9e position. Mais malgré ces petites erreurs techniques, Laurianne a terminé sa journée avec un gros sourire sur le visage, visiblement contente d’être enfin sortie de sa zone de confort et emballée de poursuivre le lendemain pour la descente de bosses en parallèle. « On essaie de ‘flusher’ l’ancienne Laurianne», de lancer Desmarais-Gilbert. «Ce n’était pas parfait, mais j’ai vraiment eu une bonne journée.  Je suis de plus en plus capable de contrôler mon discours négatif et de me ressaisir», a-t-elle ajouté.

C’est la soeur de Laurianne, Valérie Gilbert (Sainte-Adèle, QC), athlète de l’Équipe du Canada, qui termina première lors de la descente en simple, suivit de sa coéquipière Berkley Brown (ON) et de l’Américaine Trudy Mickel.  Du côté des hommes, c’est l’Américain Emerson Smith qui termina sur la première marche du podium avec à ses côtés deux de ses compatriotes, Troy Tully et Casey Andringa.

Dimanche, les conditions de neige étaient très différentes de la veille. Au Vermont, ils attendaient de 15 à 20 pouces de neige. La piste était donc très enneigée avec de nombreuses rafales de vent, ce qui augmenta le niveau de difficulté du parcours. Malgré les conditions instables, Laurianne a réussi à se tailler une place en quart de final. Elle perdit son duel contre Berkley Brown (ON) qui termina deuxième. Évidemment, Laurianne était déçue d’avoir perdu ce duel puisqu’elle n’a pas eu l’impression de se battre comme elle l’aurait pu contre sa rivale. Elle nous a expliqué être partie en retard dans les premières bosses et, étant donné que Berkley était devant elle et que ses skis projetaient de la neige derrière, Laurianne avait la visibilité très réduite. Suite à la descente de son athlète, son entraineur Antoine nous expliqua que c’est la première fois qu’elle effectuait un duel dans de telles conditions hivernales. C’est une nouvelle expérience pour elle et elle aura besoin d’apprentissage. Au final, Laurianne était très contente de sa fin de semaine. « C’est mon meilleur weekend à vie! » s’est-elle exclamée après la compétition. La petite skieuse qui fait de belles descentes sécuritaires et lentes doit partir et faire place à une nouvelle Laurianne plus agressive dans les parcours. Elle nous a donné un avant-goût de cette nouvelle skieuse le weekend dernier et continuera de nous surprendre la fin de semaine prochaine lors du prochain arrêt de la Coupe Noram à Val St-Côme les 18 et 19 février. Laurianne nous a dit avoir hâte à cette épreuve devant parents et amis (es). Elle aime cette piste qui fait peur à plusieurs, mais où elle a déjà eu de bons résultats. C’est une compétition à ne pas manquer!

Du côté des garçons, le weekend a été plus ardu. L’entraineur de l’Équipe du Québec, Antoine Pouliot-Hamel, nous a expliqué que chez les hommes, le calibre est extrêmement fort présentement sur le circuit. Il y a beaucoup d’athlètes de la Coupe du monde qui skient en circuit Noram. C’est donc un exploit pour un athlète d’une équipe provinciale de se rendre en finale. Alexandre Lavoie (Lac-Beauport, QC) et Olivier Lessard (Ste-Adèle, QC) ont réussi cet exploit en terminant dans le top 16 dimanche au duel! La semaine a commencé difficilement pour Alexandre qui a eu de mauvais entrainements en début de semaine. Cela n’a pas semblé l’avoir affecté durant les compétitions où il nous a offert de belles descentes. De son côté, Olivier, qui est habituellement très fort en duel, a dû couper court à sa descente du dimanche, ne pouvant pas participer à son dernier duel dû à une douleur au genou.

C’est Gabriel Dufresne (Repentigny, QC), athlète de l’Équipe canadienne, qui remporta la compétition de bosses en parallèle chez les hommes, son tout premier podium en circuit Noram. Sur le podium, il était suivi de deux athlètes américains Casey Andringa et Troy Tully. Chez les filles, la médaille d’or fût remportée par la skieuse américaine Lane Stolzner, suivi des deux skieuses canadiennes Berkley Brown (ON) et Sofiane Gagnon (ON).

Pour plus de détails concernant cette compétition, visitez le skiacroquebec.com.

Les bosseurs du circuit Noram s’arrêteront les 18 et 19 février prochains à Val St-Côme. 21 athlètes de l’Équipe du Québec prendront le départ, dont Laurianne Desmarais-Gilbert. Serez-vous de la partie? Pour plus de détails, visitez le skiacroquebec.com/evenement.