Deux bosseurs en Italie

valmalenco, italie, freestyle, skiacroquebecValmalenco (Italie), les 4 et 5 avril 2017 – Le championnat du monde junior battait son plein la semaine dernière avec les compétitions de bosses. Laurianne Desmarais-Gilbert (Ste-Adèle, QC) et Elliot Vaillancourt (Drummondville, QC) étaient nos deux fiers représentants de l’Équipe du Québec lors de cet événement. Ils sont passés pas toute la gamme des émotions : le stress d’une compétition de cette ampleur, la fatigue due au décalage horaire et l’angoisse d’une piste de cette difficulté. En effet, la piste de Valmalenco était très pentue et les conditions météorologiques changeantes faisaient augmenter sa difficulté. Le soir et la nuit, il faisait froid, ce qui avait pour résultat de durcir la neige et de rendre la piste plus glacée et donc plus rapide. Le jour par contre, la chaleur se faisait sentir, ce qui ramollissait la neige et les bosses par le fait même. Les athlètes présents ont dû s’adapter à ces conditions de piste changeantes.

Mardi se tenait une compétition de bosses en simple. Lors de cette épreuve, Laurianne fit sa première super finale de la saison. Elle termina en 6e position. « C’étais définitivement la piste la plus difficile que j’ai skiée à date, et mon entrainement ne s’était vraiment pas déroulé à mon goût, mais j’ai quand même réussie à sortir de ma « spirale négative » et à tout donner pour terminer 6e », commenta Laurianne. C’est l’Américaine Trudy Mickel qui remporta la course. Pour Elliot, la journée a été plus difficile. Il avait beaucoup de pression sur les épaules étant donné sa superbe saison jusqu’à maintenant. Malheureusement pour lui, il rata son saut périlleux-arrière avec vrille (backfull), un saut qu’il n’avait jamais raté en compétition jusqu’à maintenant. Il termina en 15e position. C’est l’Américain Jack Kariotis qui termina premier.

Mercredi, c’était une compétition de bosses en duel qui attendait nos athlètes. Un léger manque de vitesse rattrapa Laurianne qui se classa en 13e position. « Il faut travailler sa vitesse. C’est ce qu’on va faire avec elle en camp d’entrainement », mentionna son entraineur Antoine-Pouliot Hamel. C’est l’Américaine Olivia Giaccio qui repartit avec l’or. Elliot a lui aussi eu des difficultés dans cette épreuve. Dans son duel, le plan était qu’il saute légèrement à droite pour respecter son corridor. Cependant, il sauta trop à droite et atterrit dans le corridor de son adversaire. Cette descente lui valut la 11e position. « On a manqué d’opportunisme dans les moments clés avec Elliot », commenta son entraineur. C’est le Finlandais Riku Voutilainen qui repartit avec l’or.

Malgré tout, les athlètes ont vécu une très belle expérience en sol italien et clôturent une très belle saison de ski. Pour Laurianne, la mise au point devra se faire au niveau de sa vitesse. Pour Elliot, Antoine prévoit qu’il sera en mesure d’effectuer un back double full en compétition l’an prochain. Pour ces deux athlètes, il sera également question de travailler la constance!  La saison étant maintenant terminée, ils se mériteront une période de repos de quelques semaines avant de recommencer l’entraînement physique et le trampoline.